BASKET PEPINSTER

VOO Basket Pepinster vous souhaite la bienvenue sur son site internet.
 

Top Division Women 1

lundi, 07 décembre 2020 21:41

Meet Me Mondays - Elise

Écrit par Veronika Mirkovic || Publié dans TDW1

[UK version]

“I know we’re going to continue with practices, I know the club won’t let us down,” said Elise Vanaubel.

The small forward for Pepinster VOO’s division 1 women’s basketball team supports the club’s decision to cancel the rest of the season, but she also has faith that if things get better, her team and her will be able to play some friendly games in the spring to prepare for next season.

“We will not stay six months without basketball for sure,” she said.

Elise is 22 years old from Petit-Rechain and has played basketball since she was three and a half years old and this season was supposed to be her 19th. Her love for basketball developed through multisport lessons, and after continually picking up a ball to dribble or shoot during breaks, her parents decided to sign her to a club; and the rest is history. When she was seven years old, Elise’s mother’s teammate advised her to come to Pepinster, so Elise left Andrimont and has stayed since.

“Pepinster is like a second home to me now,” she said.

Currently, while Covid-19 restrictions are in place, Elise uses the extra free time from basketball to grade her student’s homework and prepare activities for her primary school class. Because she is a teacher, she still has lectures with the pupils every day and is not as “cut off” from the real world as some other people working from home. Her typical days currently look like this: goes to work, does her corrections, prepares lectures, goes to her girlfriend Pauline’s place or welcomes her to hers, works out, has an apretif (very important), watches a movie or TV show, and then goes to bed.

She has stayed in shape by doing a lot of ab exercises with Pauline on the patio under the sun (while the weather was still good), but in the winter Elise feels it’s a bit more complicated to workout. Furthermore, as she injured her shoulder in the last game against Liege, the team’s physiotherapist Bilou has also given her exercises to make her shoulder stronger, which she combines with running to keep in shape during the off season. She also plays video games such as NBA2K and Call of Duty with Pauline…

“…but, apparently, I’m not very good so I don’t play often (rolls eyes).”

Additionally, Elise uses the extra time to draw, play the piano and ukulele, read, as well as she enjoys spending more time with her girlfriend and her family. One thing she especially appreciates is having dinner all together at the same time, which wasn’t always the case when she had late basketball practices. However, of course, she misses the “normal things” such as seeing her whole family all the time, playing sports and going out to eat at restaurants.

“Food is life so it’s sad,” she said.

So, no surprise that the first thing she wants to do after Covid-19 restrictions loosen is to go out to eat in a restaurant. She also can’t wait to have a big party with all her family reunited, go to the cinema with her godmother for her birthday (which was in September), and go on a holiday.

“And, of course, be able to have a complete regular season with our supporters of Pepinster, who I miss a lot,” she said.

 

[Version française]

«Je sais que nous allons continuer les entraînements, je sais que le club ne nous laissera pas tomber", a déclaré Elise Vanaubel.

L'ailiète de l'équipe féminine de basket-ball de division 1 de Pepinster VOO soutient la décision du club d'annuler le reste de la saison, mais elle est également convaincue que si les choses s'améliorent, son équipe et elle pourront jouer des matchs amicaux au printemps pour préparer la saison prochaine.

«Nous ne resterons pas six mois sans basket, c'est sûr», dit-elle.

Elise a 22 ans, elle vient de Petit-Rechain et joue au basket depuis l'âge de trois ans et demi et cette saison était censée être sa 19e. Son amour pour le basket s'est développé lors d'un stage multisports, elle prenait un ballon pour dribbler ou tirer pendant les pauses, ses parents ont décidé de l'incrire dans un club. À l’âge de sept ans, la maman d'une coéquipière a conseillé à la maman d'Elise de venir à Pepinster. Elise a donc quitté Andrimont et est restée pepine depuis.

«Pepinster est comme une deuxième maison pour moi maintenant», dit-elle.

Actuellement, alors que les restrictions dues au Covid-19 sont en place, Elise utilise son temps libre pour corriger les devoirs de ses élève et préparer des activités pour sa classe d’école primaire. Parce qu'elle est enseignante primaire, elle donne cours avec les élèves tous les jours et n'est pas aussi «coupée» du monde réel que d'autres personnes travaillant à domicile. Ses journées typiques ressemblent actuellement à ceci: aller au travail, faire des corrections, préparer des leçons, aller chez sa petite amie Pauline ou l'accueillir chez elle, s'entraîner, prendre l'apréto (très important), regarder un film ou une série, et puis aller se coucher.

Elle est restée en forme en faisant beaucoup d’exercices abdominaux avec Pauline sur la terrasse, sous le soleil (alors qu’il faisait encore beau), mais en hiver Elise trouve que c’est un peu plus compliqué de s’entraîner. De plus, avec sa blessure à l'épaule lors du dernier match contre Liège, Bilou lui a donné des exercices pour la renforcer, qu’elle combine avec la course pour se maintenir en forme. Elle joue également à des jeux vidéo comme NBA2K et Call of Duty avec Pauline…

«... mais, apparemment, je ne suis pas très bon donc je ne joue pas souvent (lève les yeux au ciel).»

En dehors du basket, Elise dessine, joue du piano et du ukulélé, lit, et elle aime passer plus de temps avec sa petite amie et sa famille. Une chose qu’elle apprécie particulièrement est de dîner tous ensemble en même temps, ce qui n’était pas toujours le cas quand elle avait des entraînements de basket tardifs. Cependant, bien sûr, les «choses normales» lui mangent, comme voir toute sa famille tout le temps, faire du sport et aller manger au restaurant.

«La nourriture est la vie, donc c’est triste», dit-elle.

Il n'est donc pas surprenant que la première chose qu'elle souhaite faire après l'assouplissement des restrictions du Covid-19 soit de sortir manger dans un restaurant. Elle a également hâte d'organiser une grande fête avec toute sa famille réunie, d'aller au cinéma avec sa marraine pour son anniversaire (qui était en septembre) et de partir en vacances.

«Et, bien sûr, pouvoir avoir une saison régulière complète avec nos supporters de Pepinster, qui me manquent beaucoup», dit-elle.

 

Some pictures from the quarantine archive:

  1. Walking to the “signal de Botrange” with my mum
  2. You can’t see it here but: abs, swimming pool, water volley
  3. Homemade breakfast
 

Quelques photos de mes archives "quarantaine":

  1. Marche au Signal de Botrange avec ma maman
  2. Vous ne pouvez pas les voir ici, mais: abdos, piscine, water volley
  3. Petit déjeuner fait maison

 


 

  1. What are your feelings about season being over?
    It is sad but in the meantime, it was the most reasonable decision to take. I understand the choices of the club, which are rational. We simply couldn’t start the championship again in these conditions… So, I feel sad even though I know it was the best thing to do. I know we are going to continue the trainings, I know the club won’t less us down. Maybe some friendly matches will be organized so we could prepare for the next season. We will not stay 6 months without basketball for sure.

  2. How are you going to stay in shape? Will you still practice basketball?
    In view of my shoulder injury, that happened during the latest game, I haven’t practiced basketball for a whole month… I did a few dribbles, but I haven’t had the occasion to train again since the season has stopped. The exercices that Bilou, the physiotherapist, gave to me for my shoulder allowed me to practice a little bit. I admit, during the first lockdown, I was much more active than now. Therefore, I go for a run.

  3. What will you do with all the extra time?
    I realize that when you gain some time, you also loose it very fast. My spare time gets filled really quickly. I use it to do my corrections (because I am a primary school teacher) and prepare some activities for my pupils. During my free time, due to the suspension of the training sessions, I get to spend more time with my girlfriend and also my family. Now, I eat with them, at the same time. That wasn’t the case when I had to go to the trainings. I also use that free time to draw, play piano, read or play video games. Even if, in general, it’s past 10 pm and I haven’t done nothing yet… due to my advanced procrastination.

  4. Will you still stay in touch with your team?
    We keep in touch from time to time. Even if it is clear that without being professional and having a job (for some of us and studies for the others), and our life next to it, we are all pretty busy.

  5. Tell me a bit about yourself (name, age, where you’re from, basketball position, how long you’ve played basketball)
    My name is Elise Vanaubel. I am 22 and I come from Petit-Rechain. I play positions 3 and 4. Even though, I am a small forward of preference, due to my height. I started to play basketball at the age of 3 and half. This season was supposed to be the 19th for me !

  6. Tell me one fun fact about yourself?
    Every part of me is a fun fact actually. On one hand, I am very slow and distracted. On the other hand, my eloquence is sometimes catastrophic.

  7. Why did you begin to play basketball?
    It is said that my willing to play came during a multisport lessons. I was 3 and half years old and, during every break, I took a ball, started to dribble around and tried to score. My parents then decided to subscribe me in a club and since then, I have never left this sport.

  8. Why did you choose to play for Pepinster?
    I was 7 years old. I left Andrimont to come here to Pepinster, on the advices of a mum’s teammate. Now Pepinster is like a second home for me.

  9. What do you do outside of basketball? (If applicable)
    Apart from basketball, I draw, play piano or ukulele just like during the first lockdown. I also play videogames. Especially NBA2K, so I keep playing basketball, in some way… I also play Call of Duty with Pauline but, apparently, I am not very good so I don’t play often… (roll down the eyes). I watch a lot of series during I do some stuff for school.

  10. How has Covid-19 affected your life?
    I think we are living a very strange period. What’s complicated is to not see my entire family anymore. Because of the COVID, we don’t see much people, no more going out, no more restaurant… Food is life so it’s sad. No more basketball, no more collective sport, everything is complicated and it’s starting to get very long. Even though, being a primary school teacher, I keep seeing kids every day so I am not very “cut off the world” like some who are working at home and really don’t see anyone.

  11. Is your life different in any way compared to before Covid-19?
    My life isn’t very different. We cannot go to the restaurant anymore and we cannot play basketball, that’s the only things that have changed. What is complicated is obviously not being able to see my family whenever I want to and however I would like to. I keep seeing my girlfriend, my closest family, but it is clear that our freedom has been taken away.

  12. What does your typical day look like in quarantine?
    During the second lockdown, I keep working. So my day can be resumed to : going to work, doing my corrections, preparing my lessons, going to Pauline’s or welcoming her at my place, workout, having an aperitif (very important), watching a movie or a tv show and that’s it.

  13. What is your favorite quarantine activity?
    Every one that I’ve mentioned, apart from basketball, because unfortunately I cannot practice it during lockdown…

  14. How do you stay in shape during quarantine without basketball? Do you have any tips for other basketball players?
    I run and I do muscle building for my shoulders. For the others basketball players, to improve your game vision and intelligence during the lockdown, play NBA2K (haha). Though, running is an excellent way to stay in shape and improve your stamina.

  15. What is your favorite quarantine workout?
    During the first lockdown, I did a lot of abs workout with Pauline. It was pretty fun to do it together on the patio under the sun. In winter, it is more complicated to get started, even though, knowing we are going to start the training sessions again and having friendly matches, I am motivated to get back to work.

  16. How do you keep the team spirit during Corona?
    It is complicated, but we keep in touch from time to time.

  17. Have you learnt something new about yourself during Corona?
    I learned that I was home-loving and that I liked to stay inside. Even though I also know that it shouldn’t last too long.

  18. What are you most excited about after Corona?
    GOING TO THE RESTAURANT !! Having a big party with all my family reunited, going to the cinema with my godmother for her birthday (which was in September) and going on holidays ! And, of course, being able to have a complete regular season with our supporters of Pepinster, who I miss a lot.
 
  1. Quel est ton sentiment suite à l'arrêt de la saison?
    C’est triste et en même temps, c’était la décision la plus raisonnable à prendre. Je comprends les choix du club qui sont réfléchis. Nous ne pouvons pas recommencer le championnat dans de telles conditions... Donc je me sens triste et en même, je sais que c’était la chose à faire. Puis, je sais que nous allons reprendre les entrainements, que le club ne nous abandonne pas. Peut-être que des matchs amicaux seront mis en place pour que nous puissions nous préparer pour l’année prochaine. Nous ne resterons pas 6 mois sans basket.

  2. Que vas-tu faire pour rester en forme? Continueras-tu à t'entraîner au basket?
    Au vu de ma blessure à l’épaule lors du dernier match, je n’ai pas pratiqué de basket pendant un mois entier. Je fais quelques dribbles, mais je n’ai pas eu l’occasion de m’entrainer à nouveau depuis l’arrêt de la saison. Les exercices que Bilou, le kiné, m’a donné pour mon épaule m’ont permis de faire un peu de sport. Mais j’avoue avoir été bien plus active lors du premier confinement que maintenant. Je recommence cependant à aller courir.

  3. Que fais-tu de tout ce temps supplémentaire?
    Je me rends compte que lorsque nous récupérons du temps, il est très vite rempli par autre chose. En ce qui me concerne, je l’utilise pour faire mes corrections (étant donné que je suis institutrice primaire) et préparer des activités pour mes élèves. Les soirées libres, au vu des entrainements suspendus, me permettent de passer plus de temps avec ma copine, ainsi que ma famille. Maintenant, je mange en même temps qu’eux. J’utilise également ce temps pour dessiner, faire un peu de piano , lire ou jouer à la PS. Même si, en général, il est arrivé 22h que je n’ai encore rien fait... de par ma procrastination avancée.

  4. Restes-tu en contact avec ton équipe?
    On prend de nos nouvelles de temps en temps. Nous restons en contact même s’il est clair qu’en n’étant pas professionnel et en ayant donc un travail pour certaines, des études pour d’autres, et notre vie à côté, nous sommes toutes assez occupées.

  5. Parle-moi un peu de toi (nom, âge, d'où viens-tu, position sur le terrain, depuis combien de temps joues-tu au basket)
    Je m’appelle Elise Vanaubel. J’ai 22ans et je viens de Petit-Rechain. Je joue au poste 3-4, même si je suis ailière de prédilection au vu de ma taille. J’ai commencé le basket à l’âge de 3 ans et demi. Cette saison était donc censée être ma 19e saison !

  6. Raconte-moi un fait amusant (fun fact) à ton propos?
    Je suis un « fun fact » à moi toute seule de par ma lenteur, ma distraction et mon éloquence parfois désastreuse.

  7. Pourquoi as-tu commencé le basket?
    Apparemment, mon envie de jouer m’est venue lors d’un stage multisport. J’avais 3 ans et demi et à toutes les pauses, je prenais un ballon pour dribbler et essayer de marquer. Mes parents ont donc décidé de me mettre dans un club et depuis je n’ai jamais quitté ce sport.

  8. Pourquoi as-tu choisi de jouer à Pepinster?
    J’avais 7 ans, je suis partie d’Andrimont pour venir à Pepinster sur les conseils de la maman d’une fille de mon équipe. Maintenant, Pepinster, c’est comme une deuxième maison pour moi.

  9. Qu’est-ce que tu fais en dehors du basket?
    En dehors du basket, je dessine, je fais un peu de piano, j’ai fait pas mal de ukulele lors du premier confinement. Je joue également aux jeux vidéos. Surtout à NBA2K, comme ça je joue quand même basket d’une certaine façon... Je joue également à Call of avec Pauline mais apparemment je ne suis pas très forte donc je ne joue pas souvent... (lève les yeux au ciel). Je regarde énormément de série en faisant mes corrections ou en m’occupant d’une manière ou d’une autre.

  10. Comment le COVID19 a affecté ta vie?
    Je trouve que nous vivons une période étrange. Ce qui est compliqué, c’est de ne plus du tout voir ma famille réunie entièrement. À cause du COVID, nous ne voyons plus grand monde, plus de sortie, plus de restaurant. La bouffe, c’est la vie donc c’est triste. Plus de basket, plus de sport collectif, tout ça est compliqué car ça commence à faire long. Cependant, étant institutrice primaire, je continue de voir les enfants tous les jours et je ne suis donc pas entièrement coupée du monde comme certains qui sont en télé travail et ne voient vraiment plus personne.

  11. Ton quotidien est-il différent depuis cette pandémie?
    Ma vie n’est pas fort différente si ce n’est que nous ne pouvons plus aller au restaurant, et que nous ne jouons plus au basket. Ce qui est compliqué est évidemment de ne plus pouvoir voir sa famille quand on le veut et comme on le souhaiterait. Je continue de voir ma copine, de voir ma famille restreinte, mais il est claire que la liberté nous est enlevé.

  12. A quoi ressemble une de tes journées types durant la quarantaine?
    Lors du deuxième confinement, je continue de travailler. Donc ma journée se résume à aller au travail, faire mes corrections, préparer mes leçons, aller chez Pauline ou qu’elle vienne chez moi, faire des exercices de renforcement musculaire, prendre l’apéro (très important), regarder un film ou une série, et c’est tout.

  13. Quelle est ton activité favorite en quarantaine?
    Toutes celles que j’ai citées en dehors du basket, puisque ce dernier je ne peux malheureusement pas le pratiquer en quarantaine.

  14. Que fais-tu pour te tenir en forme sans basket? As-tu eu des conseils à donner aux joueuses de basket?
    Je vais courir et je fais du renforcement musculaire pour mes épaules. Pour les autres joueurs de basket, pour améliorer votre vision et votre intelligence du jeu pendant le confinement, jouez à NBA 2K (haha). Sinon la course à pied est excellent moyen de garder la forme et de travailler son endurance.

  15. Quel est ton sport favoris en quarantaine?
    Lors du premier confinement, je faisais beaucoup d’abdos avec Pauline. C’était assez sympa de le faire à deux sur la terrasse sous le soleil. En hiver, c’est plus compliqué de s’y mettre même si, sachant que nous allons reprendre les entrainements et avoir des matchs amicaux, je suis motivée à m’y remettre.

  16. Comment gardes-tu l'esprit d'équipe durant la pandémie?
    C’est compliqué, mais nous nous contactons de temps en temps et nous prenons de nos nouvelles.

  17. As-tu appris quelque chose de nouveau sur toi en cette période?
    J’ai appris que j’étais casanière et que j’aimais rester à la maison, même si je sais également qu’il ne faudrait pas que ça dure trop longtemps.

  18. Attends-tu quelque chose avec impatience après cette pandémie?
    ALLER AU RESTO !! Faire une grande fête avec toute la famille réunie, aller au cinéma avec ma marraine pour son anniversaire (qui était en septembre) et partir en vacances ! Et évidemment, pouvoir vivre une saison de basket normal avec nos supporters de Pepinster qui nous manquent beaucoup...

 

© 2021 RBC Pepinster
Joomla Templates by JoomZilla.com
Back to Top